#AmoureuxDeLaLecture Le départ en vacances

La Escuela Francesa de Cuenca ha lanzado la iniciativa #AmoureuxDeLaLecture #AmantesDeLaLectura desde su Biblioteca para fomentar la lectura de la lengua francesa en familia como práctica de promoción del hábito de la lectura y todas las ventajas que esto implica. Todos los días jueves posteamos pequeñas historias en francés para que las familias puedan compartir con las y los niños un momento de lectura en su día a día. A estar atentos de los cuentos, historias y libros que serán propuestos. ¡A leer en familia!

 

Le départ en vacances

Ce matin Laetitia est toute joyeuse, c’est le grand jour ! Depuis une semaine elle ne pense qu’à ça : le départ en vacances ! Hier encore, pendant le repas, Laetitia chantait à ses parents et à son petit frère, Marc :”Demain on part en vacances, demain on part en vacances !”

Son papa entre dans sa chambre pour la réveiller mais Laetitia est déjà debout à côté de sa valise, son sac sur le dos et son doudou écureuil à la main. Alors il va s’occuper de Marc pendant qu’elle rejoint sa maman dans la cuisine pour prendre son petit déjeuner. Elle fait tout comme une grande : elle attrape les céréales, le pain, le beurre, la confiture et elle pose le tout sur la grande table ronde et commence à manger.
Sa maman lui dit : ” Ne mange pas trop Laetitia, sinon tu vas avoir mal au cœur dans la voiture”.

Un peu plus tard, Marc rejoint sa sœur dans la cuisine.
Maman range la maison et s’occupe des derniers détails tandis que Papa essaye, non sans mal, de faire rentrer toutes les valises de la petite famille dans le coffre de la voiture. Une fois cette tâche compliquée terminée, il retourne chercher Laetitia et son frère dans la cuisine et va les installer dans la voiture.
Mais Marc refuse de s’asseoir dans son siège auto, il dit : “Maintenant je suis grand, je n’ai plus besoin du siège auto”. Alors son papa se fâche. A côté Laetitia essaye de rester très sage pour partir le plus rapidement possible en vacances.
Finalement, Marc se retrouve attaché dans son siège auto et Papa peut, à son tour, s’installer à sa place. Leur maman ferme à clé la maison puis rentre dans la voiture.
-Tout le monde est prêt, on peut partir ? demande papa.
-Oui !!! répondent en cœur les deux enfants
Sur ce, les voilà partis, direction la mer.

Pour être sûre de ne pas s’ennuyer, Laetitia a mis de quoi jouer dans son sac à dos : elle sort ses peluches, ses poupées et un livre. Car, depuis cette année, elle sait lire et en est très fière. Mais Marc, lui, n’a rien préparé pour s’occuper et il commence à s’embêter alors que la voiture n’est même pas encore sortie du garage !
Sa maman lui dit de regarder le paysage ou encore de compter les voitures rouges mais cela ne l’intéresse pas beaucoup. Alors il sort Dipo, son doudou diplodocus, de son sac et essaye de dormir en espérant, qu’à la fin de sa sieste matinale, ils seront déjà arrivés à la mer.

Plus tard et beaucoup plus loin, leur maman leur propose de mettre de la musique pour passer le temps. Laetitia veut mettre les chansons de “La reine des neiges” mais Marc ne veut pas, il dit :
« Beurk ” La reine des neiges” c’est pour les filles ! Moi, je veux écouter la radio comme les adultes. »
Son papa rouspète : « Les “je veux” dans la boîte à “je veux”. Vous écouterez ce que vous voulez chacun votre tour. D’accord ? »

L’heure du repas est enfin arrivée et c’est le moment du fameux pique-nique sur une aire d’autoroute. Pendant que Papa installe les affaires sur une table, Maman emmène les enfants aux toilettes. Selon Laetitia, la file d’attente est aussi longue que la distance Terre-Lune.
Après cette petite pause, Laetitia, Marc et leur maman rejoignent leur papa.
Au menu sandwich jambon fromage, salade composée compotes et petits gâteaux ainsi que des chips. Une fois le repas terminé, frère et sœur filent jouer sur l’aire de jeux, à eux le toboggan !
Au bout de quelques minutes (bien trop courtes aux yeux de Marc) leur maman les appelle pour repartir en voiture.

Le voyage continu et chaque instant qui les rapproche des vacances fait grandir dans l’esprit de chacun l’impatience de revoir la mer.
Mais tout voyage à ses imprévus et soudain Laetitia dit à sa maman, d’une toute petite voix : « Maman je ne me sens pas bien, j’ai mal au ventre…”  Alors sa maman prend un sac et le tend à sa fille : “Tiens ma chérie, si jamais tu as besoin de vomir tu le fais dans le sac, d’accord ?”
Laetitia ne répond pas, elle prend le sac et place sa bouche juste au-dessus par précaution.
Mais quelques minutes plus tard, lorsque sa maman se retourne pour regarder si Laetitia va mieux, elle constate que sa fille s’est endormie, avec son sac, fort heureusement vide, dans les mains !

Pendant ce temps, Marc, lui, s’ennuie toujours, il n’a rien à faire et n’arrive pas à dormir mais il n’a pas perdu une miette de ce qui vient de se passer. Il décide de profiter du sommeil de sa sœur pour lui voler provisoirement une peluche.
Il prépare son plan avec soin :
– phase 1 : choisir quelle peluche prendre
– phase 2 : récupérer la peluche en question
– phase 3 : jouer en silence
– phase 4 : replacer la peluche avant le réveil de sa sœur
Plus simple à dire qu’à faire. En effet Marc, une fois sa proie choisie (une licorne rose bonbon qu’il peut atteindre en tendant la main) n’arrive pas à récupérer la peluche sans faire bouger le bras de sa sœur. Et, alors qu’il touche au but, Laetitia se retourne sur sa licorne en gémissant comme si elle voulait la protéger de son frère. Marc soupire ! C’est raté, il n’a plus qu’à attendre que Laetitia change à nouveau de position pour retenter sa chance. De toute façon, il a tout son temps. Il se met à bouder, ce qui n’échappe pas à maman qui, pour lui remonter le moral, lui dit : « Courage bonhomme, nous arrivons dans trois heures s’il n’y a pas d’embouteillages.”

Mais, au bout d’un moment, toute la famille se rend bien compte que la voiture ralentit… Il commence à y avoir du monde sur la route et bientôt la voiture s’arrête totalement. Aucun doute, ils sont pris dans les bouchons.
“Oh non… ” soupire Papa.
“On n’a pas de chance” ajoute Laetitia d’une voix encore toute endormie.
Maman propose alors aux deux enfants de faire un jeu pour passer le temps. Tous se mettent d’accord pour jouer à “ni oui, ni non”
Laetitia commence en demandant à son frère : “Aimes-tu les frites ?”
“Bien sûr” lui répond-il, heureux de pouvoir enfin s’occuper. La petite fille insiste : “Tu en es vraiment sûr ?”  Très confiant, Marc lui répond : “Bah oui !”
Un grand sourire se dessine alors sur le visage de Laetitia, Marc comprend qu’il a dit quelque chose qu’il ne fallait pas et il se met à pleurer : “C’était pas fait exprès, je voulais pas dire oui, c’est de ta faute, tu m’as tendu un méchant piège !!!!!!”
Sa maman tente de le calmer en lui expliquant que ce n’est qu’un jeu mais rien n’y fait alors elle le laisse bouder dans son coin. Quand il voudra à nouveau jouer, il n’aura qu’à le lui dire.
Le temps passe. Au bout d’une heure, la voiture quitte peu à peu les embouteillages. Laetitia se met à râler :”Je m’ennuie, c’est long quand même”. Sa maman, un léger sourire aux lèvres, lui dit :
– « J’ai une excellente idée pour t’occuper ma chérie. »
– « J’ai envie de rien faire », répond la petite fille.
– « Même pas de te baigner ? » demande sa maman.
– « On est déjà arrivé ! Hourra !” crient les enfants en chœur.
Et c’est ainsi, qu’avant même d’installer leurs bagages dans la maison, toute la petite famille prend son 1er bain. Les vacances débutent. Le long trajet semble déjà bien loin…

 

 

El autor de este cuento es  Claire Michaut, puedes revisar la publicación en este enlace. 

Los comentarios están cerrados.